gamevideo.ca

rétro/actuel video game trash talk

Accueil > Xbox > Sega voulait que la Xbox lise les jeux Dreamcast

Sega voulait que la Xbox lise les jeux Dreamcast

dimanche 17 janvier 2010, par milkman

C’est une histoire qui nous vient de Kotaku Japon, et dont l’issue aurait pu être heureuse si Microsoft avait accepté que les jeux Dreamcast soient compatibles avec la Xbox première du nom.

Sam Furukawa, un ancien de chez Microsoft enseignant désormais àl’Université de Keio, au Japon, vient de révéler sur son compte Twitter que lorsque la Dreamcast est sortie et a connu ses premières sévères difficultés (dues entre autres au lancement de la PS2), le Président de Sega àcette époque, Mr. Isao Okawa, a tout fait pour que Microsoft donne son aval au sujet d’une compatibilité de la ludothèque Dreamcast avec la Xbox.

Il aurait ainsi rendu visite àBill Gates en personne plusieurs fois, et d’après ce qu’en dit Sam Furukawa, était même prêt àoffrir les actifs de Sega àMicrosoft, afin de créer un chemin de migration menant àla Xbox sur lequel les joueurs Dreamcast auraient pu s’engager.

"’Fais-moi sentir vivant !"

S’il était un point qui tenait vraiment àcÅ“ur àMr. Okawa, c’était celui du jeu en ligne. Il tenait absolument qu’en cas d’accord conclu, les jeux Dreamcast concernés puissent tous jouir d’un mode online. Microsoft n’a pas souhaité s’investir dans cette voie (sans doute trop coà»teuse pour la firme de Redmond), et les pourparlers ne sont pas allés plus loin.

Mr. Furukawa nous explique que l’ancien Président de Sega a tenté de négocier avec Bill Gates, sans succès, cela avant qu’il sorte de sa propre poche pas loin de 900 millions de dollars pour maintenir l’entreprise Sega àflot. Ce fut làle dernier beau geste que ce brave Mr. Okawa put se permettre àl’encontre de son empire, car il décéda le 16 mars 2001 des suites d’une insuffisance cardiaque, àl’âge de 74 ans. Son successeur a ensuite pris la décision que Sega devait se tourner exclusivement vers le software.

Si une telle situation venait àse reproduire, il n’est pas certain que Microsoft tournerait une nouvelle fois le dos àce type de proposition. Ne serait-ce que pour tenter de survivre de manière un peu plus décente au Japon. Et puis on se souviendra de ces rumeurs de rachat de Sega par la société américaine. Qui sait ce qu’il en serait aujourd’hui si Sega et Microsoft avaient réussi às’entendre ?


Voir en ligne : http://www.generation-nt.com/sega-dreamcast-xbox-actualite-943421.html