gamevideo.ca

rétro/actuel video game trash talk

Accueil > PC/logiciel/OS > Australie : pas d’antivirus ? Connexion Internet coupée

Australie : pas d’antivirus ? Connexion Internet coupée

mardi 22 juin 2010, par milkman

C’est l’une des propositions australiennes pour lutter contre la cybercriminalité. Un défaut de sécurisation sanctionné par la coupure de l’accès Internet.

Parmi les 34 recommandations publiées dans un rapport intitulé " Pirates, escrocs et botnets : s’attaquer au problème du cybercrime ", la numéro 14 est probablement la plus radicale. Une commission d’enquête australienne préconise l’élaboration d’un code de la bonne pratique de l’e-sécurité qui force l’implication des FAI et de leurs abonnés.

Le fournisseur d’accès à Internet devrait ainsi diffuser auprès de ses clients quelques bons conseils en matière de sécurité informatique afin de l’aider à se prémunir au mieux contre le piratage d’un compte, une infection de son ordinateur par des malware. Ce afin que sa machine ne vienne pas remplir les rangs de quelques ordinateurs zombies qui à leur insu portent potentiellement atteinte à la sécurité de tous.

Le cas échéant, le FAI devrait prévenir l’abonné lorsqu’il constate que l’adresse IP de l’abonné a été identifiée comme liée à un ordinateur infecté. Un constat qui pourrait aller jusqu’à la coupure de l’accès à Internet le temps que le problème soit résolu. Afin d’éviter d’en arriver à une telle extrémité, l’abonné aurait des obligations contractuelles dont l’installation d’un anti-virus et d’un pare-feu avant d’activer sa connexion Internet, et de s’engager à tenir à jour ses solutions de sécurité.

Dans un communiqué, la présidente du comité qui a réalisé cette étude indique que l’infection des ordinateurs des particuliers, les sites compromis, les faux sites et la fraude en ligne constituent aujourd’hui un problème très important. Mais une telle radicalité dans les mesures préconisées risquent aussi de poser plusieurs questions, certaines voix s’élevant déjà pour dénoncer une forme de logiciel espion à installer par les utilisateurs.

D’autres recommandations portent sur la création d’un haut responsable détaché à la sécurité informatique, une hotline pour pouvoir dénoncer 24h/24 des actes de cybercriminalité ou encore des compensations financières pour les consommateurs qui ont acheté des produits technologiques affectés par des vulnérabilités de sécurité.


Voir en ligne : http://www.generation-nt.com/australie-antivirus-connexion-internet-actualite-1039461.html