gamevideo.ca

rétro/actuel video game trash talk

Accueil > PC/logiciel/OS > Sega ne fêtera pas la dreamcast

Sega ne fêtera pas la dreamcast

lundi 17 août 2009, par milkman

Dans un peu moins d’un mois, dix ans nous sépareront de la sortie de la Dreamcast aux Etats-Unis. Mais Sega n’a pas vraiment l’intention de célébrer cet anniversaire, comme l’a confié Mike Hayes, Président de la branche US, àKotaku.
La date avait été habilement choisie : 09/09/99. C’est ce jour-làque la Dreamcast a fait ses premiers pas aux States. Pour le funeste destin que nous connaissons tous. Bientôt, la dernière console de Sega prendra un an supplémentaire sur ce territoire, et on pouvait supposer que Sega organiserait un petit quelque chose pour l’occasion. Pensez donc, 09/09/09, ça ne se rate pas.

Et bien si, Mike Hayes, àla tête de Sega of America, nous apprenant que la firme ne sortira pas le gâteau et les bougies pour l’occasion. Le motif invoqué est que désormais, Sega est un éditeur/développeur et non plus un constructeur.

"Généralement, nous ne faisons rien qui soit officiel. La raison principale est que Sega s’est lui-même réinventé en tant que société de software. Et il est important pour nous que nous nous concentrions sur les autres plates-formes actuelles et vivantes."

Pas oubliée pour autant
Mais chez Sega, on a encore des personnes ayant travaillé sur cette machine, alors Mike est forcé d’avouer que oui, il y aura bien un petit évènement commémoratif, mais nous sentons bien dans ses propos que la société est passée àautre chose :

"Ce n’est pas manquer de respect àl’excellente console que fut la Dreamcast, ou aux innovations faites dessus, qui, je crois, avaient probablement quelques années d’avance en termes d’application en ligne. Je nous considère juste comme une société multi-format, et je préfère parler de nos partenaires de plate-forme first party, plutôt que du temps où nous étions un éditeur first party."

Toutefois, et nous en avons déjàété témoins, la ludothèque de la Dreamcast sera prétexte àbon nombre de resorties sur les machines du moment. Même si des problèmes restent àrégler àce sujet, Sega compte bien nous rappeler que sa console était fournie en jeux de qualité :

"Je ne peux pas vous donner de détails. Je n’ai qu’àdire qu’il y a beaucoup de problèmes techniques et de soucis liés aux licences. Mais nous sommes très désireux de [les] apporter aux joueurs de la manière dont nous avons usé avec les jeux Megadrive. Nous voulons le faire, mais ça nécessitera beaucoup de travail pour qu’on en arrive là. Nous espérons bâtir là-dessus très prochainement."