gamevideo.ca

rétro/actuel video game trash talk

Accueil > RétroGaming > Une batterie rechargeant sur les mouvements humains ?

Une batterie rechargeant sur les mouvements humains ?

jeudi 7 février 2008

Question : combien un individu produit-il d’énergie lorsqu’il fait de la marche ? Réponse : suffisamment pour faire fonctionner 10 appareils cellulaires àla fois. C’est probablement ce qui a poussé une équipe de scientifiques de l’Université Simon Fraser àinventer un gadget, installé au niveau du genou, qui récupère l’énergie produite par la marche et qui, théoriquement, peut servir àalimenter plusieurs appareils àbatteries.

L’un des directeurs du projet, Max Donelan explique ainsi son invention : « Puisque ce sont les muscles qui produisent l’énergie, mes collègues et moi avons mis au point un appareil qui récolte l’énergie produite au niveau de l’articulation du genou, lors de la marche. L’appareillage pèse au total 1,5 kilo et ressemble un peu aux attelages qui sont installés après une blessure. Ce surplus de poids ne cause pas de fatigue excessive àceux qui le portent  ».

Le principe scientifique derrière cette innovation est le même qui sert aux véhicules hybrides. Lorsque le véhicule freine, l’énergie produite est récupérée pour recharger la batterie. Or, il faut savoir que la marche est constituée de plusieurs étapes biomécaniques dont une qu’on pourrait associer àune phase de freinage. C’est àce moment que l’énergie est accumulée.

Le professeur Donelan va plus loin : « Le corps humain est une excellente source d’énergie. Un individu, normalement constitué, a autant d’énergie dans son gras corporel que dans une batterie de 1000 kilos. Une simple barre granola de 35 grammes fournit autant d’énergie qu’une pile lithium-ion de 3,5 kilos  ».

À quoi pourrait servir une telle invention, une fois les composantes améliorées ? À plusieurs choses, répondent les scientifiques. Évidemment, l’appareillage pourrait servir en régions éloignées pour faire fonctionner certains appareils. L’Armée pourrait également être intéressée puisque l’équipement de base des soldats est de plus en plus énergivore. Finalement, la médecine pourrait également en profiter, notamment en le fournissant aux personnes qui doivent se déplacer avec des appareils.

Si cette invention vous intéresse, un article àce sujet est publié cette semaine dans la dernière édition de la revue Science.


Voir en ligne : source canoe